Chrétiens et musulmans doivent vivre en paix - Ancien archevêque de Cantorbéry

Ancien archevêque de Cantorbéry, le Dr Rowan Williams a appelé les chrétiens et les musulmans à instaurer la confiance pour assurer une coexistence pacifique entre eux.

Selon lui, le conflit religieux entre les deux religions était dû au manque de confiance entre les personnes qui professent ces deux religions.

Le Dr Williams, a lancé l'appel lors des conférences inaugurales de l'Institut Sanneh du Département des religions de l'Université du Ghana ce week-end, qui faisait partie des activités marquant la création de l'institut sur le thème " Territorialité et hospitalité : chrétiens et musulmans partageant un espace commun.

L'Institut Sanneh a été créé par l'Université du Ghana, en l'honneur du professeur Lamin Sanneh, un Gambien et l'une des icônes académiques les plus distinguées d'Afrique et expert en études chrétiennes et islamiques, qui a enseigné à l'Université du Ghana au milieu des années 70.

Le Dr Williams a déclaré que le christianisme et l'islam, qui étaient des religions universelles, continueraient de poser des problèmes au monde et qu'il était nécessaire que les croyants de ces religions se fassent confiance et se tolèrent.

Le Dr Williams a déclaré que les chrétiens et les musulmans croient que Dieu a créé l'être humain à son image, en ce sens que les chrétiens et les musulmans devraient se considérer comme la créature de Dieu et devraient bien se traiter.

Le professeur Farid Esack, maître de conférences à l'Université de Johannesburg en Afrique du Sud, a pour sa part déclaré que chrétiens et musulmans doivent s'ouvrir les uns aux autres, soulignant que "leur survie dépendait de la survie de l'autre".

Le professeur Esack a déclaré que la description d'une nation en tant que pays chrétien ou musulman n'était pas la meilleure, soulignant qu'"une nation doit créer un espace pour tous, y compris les populations minoritaires".

Le directeur exécutif de l'Institut Sanneh, le professeur John Azumah, a déclaré que l'Institut, entre autres, promouvrait la recherche sur la religion et les études savantes sur les deux grandes religions et favoriserait le dialogue et l'unité entre les adhérents des deux religions.

"La tâche qui nous attend concerne la manière dont les musulmans et les chrétiens peuvent s'unir pour initier une tendance à long terme dans laquelle ils n'entravent pas le développement et le changement, mais inspirent et façonnent les forces de paix et de progrès par notre volonté d'apprendre les uns avec les autres et les uns des autres", a-t-il déclaré. a dit.

Le président national de la mission musulmane du Ghana, le Dr Sheik Amin Bonsu, a déclaré que la création de l'Institut Sanneh pour les études chrétiennes et islamiques était très louable.

Il a déclaré que les chrétiens et les musulmans adoraient un être suprême et devaient vivre en paix ensemble et s'est engagé à faire don à l'Institut d'un livre qu'il avait écrit et intitulé "Jésus et Mahomet sont frères en islam".

Le vice-chancelier de l'Université du Ghana, le professeur Ebenezer Oduro Owusu, dans des remarques faites en son nom par le prévôt du Collège des sciences humaines de l'Université du Ghana, le professeur Samuel Adjei-Mensah, a déclaré que l'Université du Ghana était enthousiasmée par la création de l'Institut Sanneh.

Il a promis le soutien de l'université à l'Institut pour promouvoir la recherche dans les religions chrétiennes et musulmanes.


De Kingsley Asare
Temps ghanéen